Fabulla-Kôan #5

COUV KÔ-FAB5 Sans repères.jpg

Éditions Fabulla

Collectif

Date de parution : 9/11/2018

Format 18*26

256 pages

EAN : 9782916402208

24€

fabulanuvella.com

www.editionseoliennes.fr/

ACHETER LA REVUE

L’objet

Est une fusion liquide de deux revues Kôan et Fabulla aux aléâges communs. Ces deux ultimes publications corses généralistes à tendances littéraires et fictionnelles profitent de leur périodicité fluctuante pour initier à l’occasion de leur cinquième numéro un d’estaing – étang en langue d’oc - commun. En cet occitemps de la fonte des glaces, les deux revues insulaires sont parvenues à un certain équilibre hydrique par un système de thématique en vases communicants. Quand la première humecte ses pages de la rosée créative d’un mEAU, la seconde tarit la mer et achève l’île en grandes pompes. Tête bêche elles endossent la même couverture et le même format pour un exercice renversant mêlant le souffle poétique du verbe et des images de l’une aux faBULLAtions de l’autre.

 

 

Les deux revues

Kôan : Cette revue créée par l’éditeur des Eoliennes Xavier Dandoy de Casabianca initialement annuelle et transdisciplinaire s'articule autour de l'attitude poétique en relation ou non, avec une expérience spirituelle sur des thèmes comme l'infini, la métamorphose, la grâce ou l'insularité. 

Fabulla : La revue d’anticipation Fabulla initiée par Claire Cecchini multiplie les scénarios cataclysmiques générateurs d’utopies. Lors de ces quatre premiers numéros, elle éprouve les hypothèses d’une catastrophe insulaire suscitant des solutions de matières littéraires, graphiques et scientifiques. Anticipant tours à tours une île indépendante involontaire, submergée climatique, aphone nucléaire et sénescente nostalgique, les fabulistes élaborent par ordre de parution de nouveaux mobiles de gouvernance, de résidence, de correspondances et d’arborescences. Le scénario du cinquième numéro propose d’en finir avec l’insularité. En 2022, suite à l’effervescence de la Méditerranée, transformée en bain moussant, un Saposium décide du pompage intégral des eaux. Un territoire de boue s’offre désormais aux fabullistes qui explorent dans cet épisode de reconnaissance paludique les fonds marins déseaussés.

Fabulla-Kôan #5

Fabulla-Kôan #5